La popularité des cafés indépendants ne cesse de croître depuis les dernières années. Les gens sont à la recherche d’un nouvel endroit tendance où y déguster un café bien meilleur que ceux des grandes chaînes. C’est d’ailleurs pour faciliter ce type de recherche que Tomas Chevez a créé TH3RD WAVE.

Lancé en 2016, TH3RD WAVE consiste en un répertoire interactif permettant de repérer les cafés indépendants les plus près de nous. Pour en apprendre davantage sur son parcours de jeune entrepreneur, nous avons posé quelques questions au fondateur, Tomas Chevez.

Th3rd Wave : Trouvez les cafés indépendants les plus près
Crédit photo : Th3rd Wave

Quelles études as-tu suivies avant de te lancer en affaires?

Tout d’abord, j’ai fait mon Baccalauréat en Administration des Affaires (B.A.A.) Trilingue à HEC Montréal. Je me suis spécialisé en Finance Capital Markets (Finance de Marché) et j’ai fait une partie de cette spécialisation à Hong Kong, à City University of Hong Kong.

Quel a été ton plus grand défi dans cette aventure?

En tant que personne compétitive, j’ai toujours cherché à battre la personne en tête de file, la compétition ou les standards préétablis. Tout repose sur la capacité à garder un focus sur la vision et d’avancer selon un mix de résultats et d’intuition jour après jour.

Quelle(s) plateforme(s) Web ou électroniques utilises-tu pour TH3RD WAVE?

Pour le web, on code en JavaScript. Pour l’application aussi, tout est codé en Javascript sur la nouvelle plateforme de Facebook, React Native. Cela permet de développer sur une seule plateforme iOS et Android. Le crédit revient à notre “Lead Back-End Development” qui est l’un des contributeurs du Core Development Team pour Facebook sur ce projet. Peu d’applications sont bâties avec cette plateforme, mais les plus puissantes le sont (Airbnb, Facebook, Tesla, etc.).

Quels sont tes projets futurs pour TH3RD WAVE?

Th3rd Wave est le premier pilier de ma vision. Prochainement nous allons lancer un Marketplace Digital pour permettre aux micro-torréfacteurs de café de spécialité de vendre en ligne et ainsi permettre aux amateurs de café de spécialité de pouvoir découvrir tous les torréfacteurs autour d’eux.

Quel conseil voudrais-tu donner à ceux et celles qui souhaitent se lancer en affaires?

De bien évaluer les motifs, car c’est très particulier comme cheminement. Avoir étudié en commerce, ce n’est pas suffisant. Aujourd’hui, je peux dire avec certitude que mes études ne m’ont rien apporté. En tant qu’entrepreneur, il faut avoir une passion forte et authentique pour quelque chose, car quand ça devient difficile, c’est la seule chose qui nous fait continuer.

Tomas nous a également fait part de sa vision de l’entrepreneuriat. Pour la connaître, vous pouvez lire cet article!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *